La CCT 104 impose à chaque entreprise occupant plus de 20 travailleurs de rédiger un plan pour l’emploi afin d’augmenter ou de maintenir le nombre de travailleurs de plus de 45 ans. Ce plan contient les mesures prises par l’entreprise pour réaliser cet objectif. Vous avez le choix : soit vous rédigez un plan annuel, soit vous rédigez un plan comportant des mesures qui s’étendent sur plusieurs années. Sur quoi les mesures doivent-elles porter ? Voici les domaines d’action entrant certainement en considération pour la CCT :

  • la sélection et le recrutement de nouveaux travailleurs
  • le développement des compétences et des qualifications des travailleurs, y compris l’accès aux formations
  • le développement de carrière et l’accompagnement de carrière au sein de l’entreprise
  • les possibilités d’accéder, par le biais d'une mutation interne, à une fonction adaptée à l’évolution des facultés et des compétences du travailleur
  • les possibilités d’adapter le temps de travail et les conditions de travail
  • la santé du travailleur, la prévention et la possibilité de remédier aux obstacles physiques et psycho-sociaux entravant le maintien au travail
  • les systèmes de reconnaissance des compétences acquises.

Les mesures peuvent porter sur un ou plusieurs domaines d’action.

Vous trouverez plus d’informations sur la CCT 104 et un modèle de plan pour l’emploi sur ce site.

Pistes possibles pour compléter le plan pour l’emploi :

Concernant la sélection et le recrutement de nouveaux travailleurs :

  • la mise en œuvre d’une politique de non-discrimination en termes d’âge précisant clairement que les offres d’emploi sont ouvertes tant aux moins de 45 ans qu’aux plus de 45 ans, de sorte à maintenir l’emploi de travailleurs de plus de 45 ans à niveau. Le guide intersectoriel sur le code de non-discrimination peut vous aider dans cette démarche (à droite de la page).

Concernant le développement des compétences et des qualifications des travailleurs, y compris l’accès aux formations :

  • l’accès aux formations légales obligatoires telles que celles pour le code 95. À cet égard, vous pouvez indiquer que vous tenez compte, lors du choix des formations, des besoins spécifiques des 45 ans et plus et que vous proposez dès lors certaines formations surtout aux 45 ans et plus (par exemple des formations sur l’ergonomie, la gestion du stress et l’utilisation appropriée du tachygraphe numérique).
  • l’accès aux formations légales non obligatoires comme la formation de tutorat du FSTL. Vous trouverez plus d’informations à ce sujet dans la rubrique « Formation et recyclages pour le personnel existant ».
  • concernant le développement de carrière et l’accompagnement de carrière au sein de l’entreprise :
  • l’organisation systématique d’entretiens de carrière.
  • la définition d’une trajectoire de croissance en matière de développement de compétences. Dans le cadre du projet FSE « Werk maken van langer werken », le FSTL a contribué au développement de 3 instruments pouvant s’avérer utiles. Vous trouverez davantage d'informations sur : http://www.langer-werken.be.
  • concernant les possibilités d’accéder, par le biais d'une mutation interne, à une fonction adaptée à l’évolution des facultés et des compétences du travailleur
  • le déploiement de travailleurs comme accompagnateurs terrain et comme tuteurs dans le cadre de l’apprentissage dual Logistique. Tant lorsque le travailleur est muté complètement de chauffeur/ouvrier logistique à accompagnateur terrain/tuteur que lorsque la fonction d’accompagnateur terrain/tuteur est ajoutée à la fonction de chauffeur/ouvrier logistique. Vous trouverez plus d’informations sur la formation de tutorat dans le cadre de l’apprentissage dual dans la rubrique « Mesures de soutien pour les futurs membres du personnel ».
  • le déploiement d’une mobilité professionnelle en interne comme, par exemple, un chauffeur qui se recycle vers une autre fonction moins exigeante physiquement au sein de l’entreprise. On peut y inclure également des pistes telles que l’absence de prestations de nuit pour les chauffeurs plus âgés et/ou des trajets moins lourds physiquement pour les travailleurs plus âgés.

Concernant la santé du travailleur, la prévention et la possibilité de remédier aux obstacles physiques et psycho-sociaux entravant le maintien au travail :

  • la mise en œuvre d’une politique visant à favoriser la santé des travailleurs. Il existe des subsides flamands pour une politique de santé sur le lieu de travail. Vous trouverez plus d’informations à ce sujet dans la rubrique « Primes et interventions financières entreprise ».
  • investir dans des outils qui favorisent le travail ergonomique. Certains de ces articles peuvent entrer en ligne de compte pour des subventions flamandes pour un transport écologique et sécurisé. Par exemple, un siège de conducteur ergonomique, un éthylotest et un transpalette électrique.
  • la distribution et la présentation aux travailleurs de la brochure d’information « Conseils ergonomiques pour les chauffeurs poids lourd » Vous trouverez cette brochure dans la rubrique « Ouvrier » - « Formations et recyclages » - « Outils pour les chauffeurs poids lourd ».
  • la distribution et la présentation aux travailleurs de la brochure d’information « Gaz toxiques, ne vous laissez pas surprendre ! ». Vous trouverez cette brochure sur le site : http://www.gaztoxiques.be.
  • tenir compte dans le planning des embouteillages prévisibles/structurels pour réduire le stress des conducteurs de poids lourds.
  • Lors du choix des formations pour le code 95, investir dans des formations portant sur la gestion des relations avec la clientèle et la gestion de l’agressivité dans le cadre de la prévention du stress.

Concernant les systèmes de reconnaissance des compétences acquises :

  • encourager les travailleurs à obtenir un titre de compétences chauffeur cariste et/ou conducteur de reachtruck. Vous trouverez davantage d'informations sur :  https://www.vdab.be/ervaringsbewijs .

Vous recherchez d’autres sources d’inspiration et outils ? Voici ce qui pourrait vous être utile :

Vous avez besoin d’une organisation spécialisée pour vous aider dans l’élaboration du plan ? Dans ce cas, vous pouvez vous adresser aux « Werkplekarchitecten » : un réseau d’organisations dans toute la Flandre qui peuvent accompagner l’entreprise. Le FSTL a conclu un accord de collaboration avec les Werkplekarchitecten. Vous trouverez plus d’informations sur le soutien qu’ils peuvent vous offrir dans la rubrique « Mesures de soutien pour les futurs membres du personnel ».

Des questions ? Vous souhaitez que l’on organise une visite d’entreprise pour recevoir des informations complémentaires ?

Prenez contact avec le conseiller FSTL de votre région.