1. Intervention permis de conduire

Les employeurs du secteur du transport et de la logistique peuvent recevoir une intervention financière dans les frais liés à la formation de base légalement obligatoire dans une auto-école pour le permis de conduire C et/ou CE, pour les examens légaux et/ou pour la qualification de base aptitude professionnelle groupe C. L’employeur peut demander cette intervention financière aussi bien pour les ouvriers déjà en service que pour les ouvriers qui ne sont entrés en service qu’après l’obtention de leur permis de conduire C, CE et/ou de la qualification de base aptitude professionnelle C. Une formation peut également être obtenue pour les frais de formation d’un demandeur d’emploi inscrit au FOREM, au VDAB, chez ACTIRIS, à Bruxelles Formation ou à ADG dans le cadre d'un contrat IBO, PFI, FPI(-E) ou IBU.

Attention : seuls les ouvriers déclarés dans la catégorie ONSS 083 et les demandeurs d’emploi inscrits entrent en ligne de compte.

Les interventions financières sont cumulables :

  • Pour la formation de base légalement obligatoire dans une auto-école et pour les examens légaux en vue de l’obtention du permis de conduire : maximum 1.500 euros
  •  Pour l’obtention d’un permis de conduire CE : maximum 1.200 euros
  • Pour l’obtention de la qualification de base aptitude professionnelle groupe C : maximum 500 euros

L’employeur peut obtenir l’intervention financière à condition :

  • qu’il ressorte, au jour de la demande, depuis au moins 1 an, à la catégorie ONSS 083 et que le travailleur concerné, pour lequel l’intervention est demandée, compte au moins 1 jour de service et soit déclaré sous la catégorie ONSS 083

         OU

qu’il ressorte au jour de la demande, depuis moins d’1 an à la catégorie ONSS 083 et que le  travailleur concerné, pour lequel l’intervention est demandée, reste pendant au moins 6 mois déclaré sous la catégorie ONSS 083.

  • qu’il ait supporté l’intégralité des frais et puisse en apporter la preuve
  • que le chauffeur soit entré en service comme ouvrier dans une entreprise du secteur au plus tard 6 mois après l’obtention du permis de conduire.

Attention : si l’employeur réclame la totalité ou une partie des coûts dûs à l' (aux) ouvriers(s) concerné(s), l’intervention financière de l’employeur sera également réclamée par le FSTL.

L’employeur doit demander l’intervention financière au FSTL par le biais du formulaire « Demande d’intervention financière coût de formation permis de conduire C, CE et/ou qualification de base » (voir à droite ci-contre). Pièces justificatives à annexer à la demande :

  • une copie de la facture de la (des) formation(s) et de la rétribution liée à l’examen
  • une copie recto verso du nouveau permis de conduire
  • pour un ouvrier, récemment entré en service, une copie de la première fiche de salaire

Le formulaire de demande, dûment complété et signé, accompagné des pièces justificatives, doit être envoyé au FSTL. Cette demande est introduite auprès du FSTL au plus tard 3 ans après la date de délivrance mentionnée sur le permis de conduire.

Envoyez le formulaire dûment complété au :

FSTL
Boulevard de Smet de Naeyer 115, 1090 Bruxelles
e-mail : formation@fstl.be

fax : 02 424 05 34

Des questions ?

02 424 30 80

Vous souhaitez que l’on organise une visite d’entreprise pour recevoir des informations complémentaires ?

Prenez contact avec le conseiller FSTL de votre région.

 

2. PFI Chauffeur Poids Lourds

Si l'apprenti en PFI suit une formation dans une auto-école et passe ses examens dans un centre d’examens AWSR afin d’obtenir le permis de conduire C et/ou CE et/ou la qualification de base aptitude professionnelle groupe C, l’employeur peut demander au FSTL une intervention dans les frais.

Même en cas d’échec de l’apprenti en PFI !

À partir du 1er janvier 2016, le FSTL intervient :

  • à raison de maximum 1.500 euros pour le permis de conduire CE
  • à raison de maximum 1.200 euros pour le permis de conduire C
  • à raison de maximum 500 euros pour la qualification de base aptitude professionnelle groupe C.

L’apprenti en PFI peut suivre gratuitement une formation ADR au Forem ou à Bruxelles Formation. Si l’employeur opte pour un autre organisme de formation, il/elle peut demander au FSTL une intervention dans les frais liés à la formation et à l’examen, à condition que l’apprenti PFI soit recruté à l’issue de la formation. L’employeur peut également demander une intervention au FSTL pour l’achat de la carte de conducteur pour le tachygraphe digital et dans le coût de la sélection médicale, à condition que l’apprenti PFI soit recruté à l’issue de la formation.

Les montants des interventions financières du FSTL sont disponibles dans la rubrique « Primes et interventions financières ouvriers ».

Vous trouverez plus d’informations sur la formule PFI sur la page « Formation Professionnelle individuelle en Entreprise».

3. Jeunes dans le Transport (JET)

Vous êtes à la recherche de jeunes candidats-chauffeurs C/CE ?

Participez alors au projet sectoriel

‘JEUNES DANS LE TRANSPORT - J.I.T. III'

Période de projet : 01.01.2020 – 30.06.2022

 

OBJECTIF

La formation de jeunes candidats-chauffeurs (de 18 à - de 26 ans) au métier de conducteur de poids lourds. Cette formation est dispensée dans le cadre d’un PFI - Plan de formation-insertion ou d’une FPIE - Formation professionnelle individuelle en entreprise.

Ces dernières années, de nombreux demandeurs d’emploi ont suivi une formation de chauffeur professionnel permis de conduire C/CE avec aptitude professionnelle dans le cadre d’un PFI/d’une FPIE.

Il est important que les nouveaux candidats-chauffeurs soient bien formés, étant donné que notre secteur transporte de nombreux différents types de marchandises, ce qui fait de nos chauffeurs des spécialistes. Non seulement les types de marchandises peuvent être spéciaux, mais également la manière de charger et décharger.

C’est ce que nous appelons les « niches dans le transport », comme le transport de marchandises dangereuses, le transport d’animaux vivants, le transport de bois, savoir conduire une grue et un chariot élévateur, distribution, transport frigorifique, transport de conteneurs, etc. …

 

APPROCHE

  1. Vous cherchez et sélectionnez vous-même un candidat-chauffeur adéquat de moins de 26 ans. Le candidat est en possession d’un permis B valable.

Si vous le souhaitez, le FOREM/Bruxelles Formation et des tiers spécialisés vous aideront dans l’orientation et la sélection des candidats.

  1. Après avoir trouvé le bon candidat-chauffeur, un contrat PFI/FPIE sera conclu selon les principes de la convention cadre sectorielle. Le PFI/la FPIE peut être précédé(e) d’un stage d’orientation professionnelle d’une durée moyenne d’une semaine.
  2. Pendant ce(tte) PFI/FPIE, dont la durée moyenne est de 13 semaines, le candidat-chauffeur suit les cours théoriques et pratiques pour le permis C/CE avec aptitude professionnelle dans une auto-école agréée. Les examens théoriques et pratiques ont lieu dans un centre d’examen agréé.
  3. Durant les périodes où le candidat-chauffeur ne suit pas de cours de conduite théoriques ou pratiques dans une auto-école, il accompagne un conducteur de poids lourds expérimenté de l’entreprise où il sera occupé. Ce chauffeur expérimenté est un tuteur agréé par le FSTL. Pour devenir tuteur, il faut suivre une formation gratuite de 2 jours organisée par le FSTL.
  4. Dès que le candidat a obtenu son permis C/CE avec aptitude professionnelle, il conduit lui-même le camion de l’entreprise, sous l’accompagnement de son tuteur, et ce pour la durée restante du PFI/de la FPIE.
  5. Après le PFI/la FPIE, le jeune est engagé par l’entreprise.

 

ACCOMPAGNEMENT ET SOUTIEN FINANCIER PAR LE PROJET SECTORIEL

  • Prime pour la formation du jeune, encadré par son tuteur (prime d’accompagnement)
  • Coordination planning auto-école par la fédération des auto-écoles (FEDERDRIVE)
  • Budget de formation conséquent (y compris les cours théoriques et pratiques C/CE CAP dans l’auto-école, les accompagnements aux examens par l’auto-école + frais d’examens) directement pris en charge par le FSTL
  • Des chauffeurs expérimentés ont la possibilité de suivre gratuitement la formation du FSTL          pour devenir tuteur

 

CONDITIONS D’ADMISSION

  • Le jeune est inscrit comme demandeur d’emploi et entre en ligne de compte pour un PFI/une FPIE
  • A la date de début du PFI/de la FPIE, le jeune n’a pas encore 26 ans
  • L’entreprise a un poste vacant pour chauffeur professionnel C/CE CAP
  • L’entreprise a à son service un(des) Tuteur(s) agréé(s) ou désigne un(des) chauffeur(s) expérimenté(s) qui suit(suivent) à court terme une formation FSTL (durant la période du PFI)

 

INTÉRESSÉ ?

Nous nous ferons un plaisir de vous informer.

Veuillez contacter le chef de projet Rachide Berrazi via le 0479 85 67 72 ou par e-mail rachide.berrazi@fstl.be

 

4. Outils pour les chauffeurs poids lourd

La brochure « Quid en cas d’accident de la route ? » a été élaborée dans un premier temps pour encourager les futurs chauffeurs poids lourd à toujours agir de la façon la plus professionnelle possible en particulier dans des situations (de circulation) difficiles et dans les périodes qui suivent. La brochure est désormais disponible en ligne pour les chauffeurs professionnels qui prennent la route chaque jour depuis des années et pour les entreprises qui souhaitent entreprendre des démarches pour accompagner leurs collaborateurs sur les routes. Vous pouvez télécharger la brochure ici

Non seulement le métier de chauffeur poids lourd nécessite une grande concentration au volant, mais il met aussi chaque jour le corps à rude épreuve. Le confort en cabine pendant les trajets n’est pas toujours optimal et le corps est aussi particulièrement sollicité pendant le chargement et le déchargement. Les problèmes physiques tels que les maux de dos, les douleurs musculaires dans les membres et dans la nuque ou les épaules sont donc monnaie courante. Pour prévenir ou limiter ces problèmes et afin d’améliorer la qualité du travail, le FSTL a énuméré quelques conseils ergonomiques.

Un chauffeur poids lourd doit bien maîtriser ses langues. Cependant, apprendre une langue étrangère n’est pas si simple. C’est pourquoi le FSTL est en train d'élaborer, avec quelques autres organisations sectorielles, un dictionnaire de poche pour les chauffeurs poids lourd. Ce dictionnaire de poche numérique fournit les traductions anglaises, néerlandaises et allemandes de phrases courantes et de vocabulaire spécifique. L’outil peut être consulté en ligne via l’application « Quizlet ». Tout chauffeur, actuel ou futur, ayant sous la main un Smartphone, une tablette ou un ordinateur portable pourra utiliser cet outil.

FAQ

A:

Tant que cette personne est occupée comme intérimaire, vous ne pouvez pas demander d'intervention. Ce n’est que lorsqu’il deviendra un ouvrier fixe que vous pourrez demander une intervention, à condition que cette personne entre en service comme ouvrier dans les 6 mois qui suivent, à compter à partir du début de la date de validité de sa formation, de son examen médical ou de sa carte tachygraphe.